Le Yoga commence là où les distractions s’arrêtent

Auteur : Pierre-Pascal Baron

 

Le Yoga, c’est l’arrêt des perturbations mentales.

La première fois que j’ai lu cette phrase, je ne l’ai pas comprise.

Aujourd’hui, à la lumière de ma courte expérience du Yoga, je vous livre mon interprétation qui je l’espère nourrira votre réflexion.

 

Le Yoga commence là où les distractions s’arrêtent

 

Comment fonctionne votre mental ?

Dans son état dit ordinaire, votre mental vagabonde au gré d’associations d’idées : si A est une pensée, elle engendre automatiquement une pensée B, qui engendre C puis D puis E puis F puis G etc. Par exemple, le mot ‘blanc’ entraîne une cascade de notions comme neige, froid, frigo, lait, vache, pré, etc.

  • A B C D E F G H I = Etat ordinaire

Si on fait l’analogie avec une voiture, votre voiture-pensée est tout le temps en train d’avancer. Et même pendant votre sommeil, si votre voiture-pensée est arrêtée, son moteur continue de tourner (il est simplement débrayé) !

Pratiquer le Yoga vous entraîne à ralentir, puis à arrêter complètement votre voiture-pensée et son moteur.

 

Comment ralentir votre voiture-pensée ?

Vos pensées sont le fruit de vos sensations, de vos mémoires et de votre imagination.

Pour ralentir votre voiture-pensée, vous pouvez tout d’abord lui donner une direction, c’est-à-dire un objet de concentration, par exemples : une posture physique, le souffle, la flamme d’une bougie, un grain de raisin, un son.

Disons que cet objet de concentration est A. Cet objet possède de multiples aspects, et tous les aspects de A servent à concentrer la pensée sur A.

Naturellement, votre pensée va continuer à vagabonder, mais avec le temps elle va arriver à se fixer sur A. Le contenu de votre mental pendant la concentration peut se schématiser ainsi :

  • A A B A A C A A D

  • A A A B A A A C A

  • A A A A A A B A A

Pendant votre concentration, les perturbations mentales arrivent de moins en moins fréquemment.

Lorsque les perturbations mentales disparaissent tout à fait, votre mental est entièrement absorbé par les différents aspects de l’objet de la concentration. Votre mental est alors confiné à un espace limité. C’est l’état de méditation, dans lequel le contenu du mental peut se schématiser ainsi :

  • A A A A A A A A A

 

Qu’y-a-t-il au-delà de la méditation ?

En état de méditation, il y a encore un observateur et un objet qui est observé. La soi-conscience mentale est toujours présente.

A mesure de l’avancée dans la méditation, cette soi-conscience mentale, qui est une forme subtile de perturbation mentale, se fait de moins en moins présente.

Si dans les schémas précédent, la ligne sous les caractères symbolise la présence de la soi-conscience mentale, pendant la suite de la méditation le contenu du mental peut se schématiser ainsi :

  • A A A A A A A A A

  • A A A A A A A A A

  • A A A A A A A A A

  • A A A A A A A A A

Lorsque la soi-conscience mentale disparait complètement, on parle d’état de Samâdhi, dont la traduction la plus proche en français est peut-être l'état Amoureux. Cet état est une source intarissable de sagesse, de paix et de force intérieure.

  • A A A A A A A A A = Samâdhi

Vous avez déjà fait l’expérience de cet état, à l’occasion d’une rencontre profonde avec une personne, un tableau, une musique, un paysage…

Un court instant, vous avez alors rencontré votre véritable nature. Ce n’est pas tant l’objet de votre rencontre que votre disponibilité à le rencontrer qui a créé cet état, puisque si vous le rencontriez de nouveau dans des conditions parfaitement identiques, il est très probable que vous ne fassiez pas la même expérience.

L’art du Yoga consiste à cultiver la disponibilité à rencontrer profondément un objet de concentration, par exemple le souffle ou un mantra.

Lorsque votre mental prend l'habitude d'être disponible, cela devient une seconde nature pour lui. Vous devenez alors plus souvent plus disponibles, ou plus éveillés.

 

En résumé

En pratiquant le Yoga, vous cultivez votre disponibilité à entrer profondément en relation avec votre environnement.

Cela survient grâce à un processus qui arrête progressivement vos perturbations mentales. Ce processus fait évoluer votre mental de façon continue de l’état ordinaire vers les états concentré (Dhâranâ), méditatif (Dhyâna) et Amoureux (Samâdhi).

Et plus vous pratiquez, et plus il devient facile de basculer d’un état à l’autre.

Bonnes pratiques !

 


J'AI BESOIN D'INFORMATION POUR...


Chaque mois, vous recevez des informations sur le yoga et la méditation

JOIGNEZ NOTRE GROUPE DE GENS SEREINS

Nom :     Email :